1764 ... Le Régime Anglais - La Fondation de Québec

Rechercher dans ce site
Aller au contenu

Menu principal :

1764 ... Le Régime Anglais

Chronologie

Avec le Traité de Paris de 1763, la Nouvelle-France n'existe plus...

Pour faire simple, la France renonce à toutes ses possessions en Amérique, mais conserve le droit de pêche à Terre-Neuve et dans le golfe du Saint-Laurent, gagne la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Domingue et récupère Belle-Île (côtes françaises du Morbihan) prise par les Anglais en 1761. Par un coup du sort dont seule la politique des hommes a le secret, il se trouve que c'est à Belle-Île que des Acadiens chassés de l'empire britannique ou libérés des prisons anglaises où certains attendaient depuis 1755, vont trouver refuge à partir de 1765. On compte alors 76 familles sur l'île, dont quelques unes vont s'établir définitivement et faire souche.
Après 1763, l'autorité britannique entreprend le réaménagement de son nouveau teritoire, autant pour favoriser l'installation de ses ressortissants venus des autres colonies anglaises que pour assimiller ses nouveaux sujets francophones. Ce faisant, elle tente aussi de ménager les anciens Canadiens français... Cela va se faire par une succession de réformes et d'actes constitutionnels qui préparent paradoxalement l'exception culturelle et linguistique du Québec contemporain...

Textes fondateurs et "actes manqués"...


  • 1774 : Acte de Québec. Le pouvoir britannique redoute la contagion de la rébellion de colons anglais qui menacent de faire sécession. Il assouplit alors les conditions de son occupation des anciens territoires français. La carte est redessinée, la langue française est admise, certaines réglementations d'origine française sont réintroduites (coutumes civiles) et les Anciens Canadiens retrouve leur liberté de culte (catholique).


1776 : le 4 juillet, déclaration d'indépendance des "Treize colonies" d'Amérique du Nord établies sur la côte Est : naissance des Etats Unis d'Amérique.



  • 1791 : Acte constitutionnel. C'est sous la pression des colons fidèles à la couronne et qui avaient quitté les 13 colonies indépendantes depuis 1776, que le pouvoir britannique décide d'une nouvelle organisation : division géographique de la "Province of Quebec" avec l'instauration du Haut-Canada et du Bas-Canada... Aménagement socio-politique aussi puisqu'il s'agit d'organiser un régime parlementaire qui ménage à la fois les loyalistes anglophones et les anciens Canadiens français...


  • 1840 : Acte d'Union, appliqué en 1841. Retour sur l'ActeConstitutionnel : le Haut-Canada et le Bas-Canada sont fusionnés dans une seule entité administrative : c'est la naissance du Canada Uni subdivisé cependant en Canada-ouest et Canada-est. Des tensions politiques et sociales vont aboutir à une véritable résistance de la part des Anciens Canadiens" qui se font désormais appeler "Canadiens français" pour se distinguer des sujets anglophones...


  • 1866 : Institution d'un code civil pour le Bas-Canada distinct de celui appliqué pour le reste du pays. Il est largement inspiré par le code civil français de 1804.


  • 1867 : Confédération canadienne. Nouvelle division du territoire administratif et politique. La Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, le Canada-Uni qui constituaient seuls la Confédération jusqu'alors sont rejoints par Terre-Neuve, l'Île-du-Prince-Édouard et la Colombie-Britannique. Le Canada-Uni est divisé en deux naisent ainsi l'Ontario et la Province du Québec.

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu